instrumentimageriesourcescollections
Texte

Pipe bands et bagadoù

avantaprès
le pipe band d'Edimbourg
Si les pipe bands militaires associés à différents bataillons de l'armée britannique existent depuis la fin du XIXe siècle, c'est en 1910 qu'est créée une école de cornemuses (bagpipes) et tambours (drums) auprès du régiment de Cameron Barracks en Ecosse. L'armée engagea tout d'abord comme instructeur un piper de la Piobaireachd Society, une organisation civile de joueur de highland bagpipe. Le partenariat avec la Piobaireachd Society se poursuivit jusqu'en 1959, année où l'armée décida de recruter un instructeur militaire à temps plein. Puis en 1968, un poste de directeur fut créé et l'école prit le nom qu'elle a aujourd'hui The Army School of Bagpipe Music And Highland Drumming.
Très nombreux sur le territoire britannique, sur les terres anglophones et dans l'ancien empire colonial, le pipe band associé aujourd'hui à la Couronne britannique (et dirigé par H.R.H. The Prince Philip) est The Queen's Own Highlanders formé en 1961 du regroupement de deux pipe bands dont le Queen's Own Cameron Highlanders, qui est historiquement le plus ancien pipe band royal.
Ayant de nos jours un statut militaire, pour certains, civil, pour d'autres, les pipe bands participent à diverses cérémonies de la vie militaire et civile, autant qu'à des événements culturels voire sportifs. Ils se mesurent également dans des championnats avec des classements, par catégories.
Un pipe band écossais de nos jours
Il s'agit du Lothian and Borders Police Pipe Band d'Edimbourg, ici dans une rue du 18e ard. de Paris en mars 2007. Venus pour supporter leur équipe de rugby pour le match France-Ecosse, ils ont offert une  prestation aux Montmatrois.
© Ivaylo Ivanov
 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)