instrumentimageriesourcescollections
Texte

Ailleurs en Europe

avantaprs

Vu l'engouement pour la cornemuse dans de nombreux pays europens ces trente dernires annes, le systme ducatif a prit en compte les nouveaux besoins de formation musical. Cela se traduit de diffrentes manire selon les pays.

Europe occidentale

En Espagne du Nord-Ouest, la cornemuse est enseigne dans certaines coles de musique prises en charge par les pouvoirs public locaux, ou sont parfois le fait de mcnes soucieux de contribuer la conservation des savoir faire traditionnels, comme Vigo. Il semblerait que le dveloppement des ensembles du type bandas, l'image des bagado bretons et des pipe bands cossais ait favoris le dveloppement de ces coles, dans ces rgions o la gaita n'a jamais disparu tant son enracinement culturel a t fort et significatif, mais alors l'enseignement se faisait d'oreille, dans le contexte de la tradition orale. L'engouement pour ce type d'ensembles a ainsi permis la formation d'un nombre important de jeunes. C'est le cas par exemple de l'cole de cornemuses de Ourense qui forme les membres de la Banda Real de laquelle elle est indissociable. Le directeur de l'cole a publi une mthode d'apprentissage. Il en est sa 6me dition...
La Belgique a t pionnire en 1999 en ouvrant un cours de cornemuse de niveau universitaire au conservatoire suprieur de musique de Louvain en Belgique. On y enseigne la musette baroque et divers cornemuses de tradition populaire comme celle du Centre France ou la muchosa de Belgique.

Europe orientale

Dans la Bulgarie communiste, l'Etat a pris les choses en main ds l'aprs-guerre pour des raisons idologiques bien connues. La cornemuse a t vue comme un des instruments pouvant exprimer "l'art et la crativit du peuple Bulgare" et sa pratique a t fortement encourage. Avec d'autres instruments d'origine rurale, la gajda a fait partie de l'ensemble de la musique nationale populaire bulgare. Trois coles nationales de "musique populaire" ont vu le jour, parmi bien d'autres, rgionales et municipales. Elles ont form de trs nombreux joueurs requis dans les ensembles folkloriques trs rpandus en Bulgarie jusqu' ces deux dernires dcennies. Dans ce pays l'enseignement s'est aussi institutionnalis, comme en France, mais dans un contexte politique bien diffrent et une poque diffrente galement, puisque de nombreux joueurs taient encore en activit dans le milieu rural, un secteur important jusque dans les annes 70. Ils taient donc les enseignants dans ces coles jusqu' rcemment o les plus gs s'en sont alls.
Dans d'autres pays l'est, l'ouverture de conservatoires ou d'coles de musique traditionnelle s'est faite une poque o des musiciens pratiquaient encore le jeu en milieu rural traditionnel. Comme en Bulgarie, les premiers enseignants ont t ces cornemuseurs de villages, avant d'tre remplacs par des jeunes qu'ils ont eux-mmes forms et qui suivaient aussi des cours de solfge, d'harmonie, de contre-point...
En Hongrie, o il existe aussi des coles de musique traditionnelle comme celle d'Obuda, certains de ces musiciens plus gs connaissent encore de nos jours le rpertoire traditionnel et assurent la transmission par le biais de cours et aussi de stages d't.

 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)