instrumentimageriesourcescollections

Le réservoir

avantaprès
sac de gaita
Parfois, la peau n'est pas travaillée de façon à être visible et elle sera dissimulée sous une robe, cousue sur mesure selon la forme du réservoir. Cette photo montre aussi que parfois, ce ne sont pas les ouvertures naturelles (cou et pattes avant) qui sont utilisées pour placer les souches des tuyaux, mais que d'autres trous sont ouverts dans la peau tandis que les orifices naturels sont solidement ligaturés.

Réservoir d'une gaita asturienne en peau de chevreau
Gijón, Espagne
2005
© MuCEM/
Marie-Barbara Le Gonidec
 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)