instrumentimageriesourcescollections

Le réservoir

avantaprès
robe et réservoir de gaita
On voit ici que le réservoir n'est pas toujours destiné à rester visible et que le vêtement, appelé la robe, qui le recouvre épouse complètement son profil et son volume. Pour remplacer la peau qui fini toujours par durcir, laisser passer l'air ou est parfois malodorante, des essais ont été faits dès l'invention du caoutchouc (comme sur cette cornemuse), mais ce matériau durcissait rapidement et on l'a très vite abandonné. Aujourd'hui le GORE-TEX®, étanche et souple, permet au réservoir de durer plus longtemps que la peau naturelle.

Réservoir  en caoutchouc d'une gaita galicienne et sa robe (vestido) attachée au moyen de lacets
Gijón, Espagne
2005
Collection du Musée de la Gaita
© MuCEM/
Marie-Barbara Le Gonidec
 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)