instrumentimageriesourcescollections

Le réservoir

avantaprès
robe de cabrette
Certaines traditions, notamment en Europe occidentale recommandent de couvrir la peau, non pas tant parce qu'elle est considérée comme inesthétique mais parce qu'elle permet d'afficher un style, voire de s'accorder à la tenue du joueur. Ce fut le cas notamment de la musette baroque jouée dans le milieu aristocratique faite dans des velours précieux. Instrument de mariage dans de nombreuses traditions, la cornemuse pouvait aussi, grâce à sa robe, être habillée et parée.
Les cabrettes auvergnates ne sont jamais jouées sans leur robe, souvent en velours, qui s'attache grâce à des petits boutons latéraux. Ajoutons que le velours est un tissu qui ne glisse pas et qui facilite la tenue de l'instrument sous le bras.

Robe de cabrette avec souche en forme de tête de gaulois
Collection MuCEM (2000.34.5)
© MuCEM/Anne Maigret
 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)