instrumentimageriesourcescollections
Texte

Échelle, tonalités et doigtés

 

Les doigtés

Le nombre des trous de jeu est très variable puisque il va de 5 à 8 sur le tuyau mélodique, l'un d'eux étant parfois situé à l'arrière pour le pouce, et de 1 à 5 pour le tuyau semi-mélodique. De ce fait, les possibilités musicales des cornemuses varient d'un instrument à l'autre et les doigtés (position des doigts pour obtenir telle note ou tel effet de style) varient tout autant.

shüvïr
L'ensemble tuyau mélodique (5 trous) et semi-mélodique (2 trous) sur une cornemuse russe de la Volga. Collection MuCEM (DMH 1901.54.337). 

Dans les méthodes de jeu, la position des doigts pour obtenir les notes est souvent donnée à l'aide d'un dessin qui s'appelle tablature ou doigtés. Il montre quel trou il faut ouvrir ou boucher pour obtenir telle note, l'ouverture pouvant être totale ou partielle. Pour obtenir certaines notes, notamment les demi-tons (ou altérations : dièses et bémols), on peut jouer sur la combinaison de trous ouverts et fermés.

doigté biniou bras
Tablature de biniou bras, Bretagne, calque réalisé d'après un dessin de Dorig Le Voyer, 1951. Collection MuCEM (51.12.6).


doigté biniou kozh
Tablature de biniou kozh, Bretagne calque réalisé d'après un dessin de Dorig Le Voyer, 1951. Collection MuCEM (51.12.4).

Il existe des doigtés dits ouverts, fermés ou semi-ouverts. Disons en théorie que, pour le doigté ouvert, on monte la gamme en débouchant tous les trous les uns après les autres. Dans le doigté fermé, on ne débouche que le trou de jeu dont on veut faire entendre la note. Dans le doigté semi-fermé on combine les deux. Ainsi, soit, lorsqu'on débouche les trous de la mains du haut, les doigts de la main du bas restent posés sur les trous de jeu, soit, il y a une alternance (voir les tablatures ci-dessus). Mais il est difficile parfois de voir quel est le doigté utilisé car, avec le mouvement des doigts pour "donner du corps" à une note (ornementation), le joueur peut être amené à boucher/déboucher dans un mouvement rapide d'autres trous que celui qui émet la note en question, ce qui, en déstabilisant la vibration acoustique produite par la note principale laisse entendre d'autres sons secondaires qui viennent l'enrichir. On pourra regarder certaines vidéos de la partie "style et ornementation" pour s'en rendre compte.

Cette vidéo montre le jeu de doigté fermé sur une cornemuse ou musette du Centre 16 pouces, jouée par Solène Riot. 
 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)