instrumentimageriesourcescollections
Texte

Accords, accordage

 

L'accordage des bourdons

Les bourdons sont en gnral perce cylindrique et quips d'une anche simple. Ils produisent la mme note tout au long de la mlodie qui enrichit et "enveloppe" l'ensemble de la sonorit tout en servant de base la mlodie principale. Ils sont presque toujours composs de plusieurs segments embots les uns aux autres grce un systme de coulisses qui permet non seulement de les accorder mais aussi de les dmonter pour transporter plus facilement la cornemuse.
Selon la tradition musicale dont la cornemuse relve, l'accord se fait sur la fondamentale (note la plus grave du tuyau mlodique) ou sur la tonique (un ton au dessus de la fondamentale). Les bourdons entretiennent avec cette note-repre un rapport de quarte, de quinte et plus rarement de tierce. Ou alors l'accord se fait l'unisson, gnralement sur une autre octave (une fois ou deux fois plus grave).

Solne Riot
Bourdons de la cornemuse ou musette du Centre 16 pouces. On entend d'abord la note-repre du tuyau mlodique, puis le petit bourdon seul. Ensuite, le grand bourdon seul, le micro tant plac la sortie du tuyau ; et enfin, les trois tuyaux ensemble. Le micro est alors plac devant et on entend moins le grand bourdon. Cela correspond sa sonorit normale puisqu'il est sur l'paule du joueur et ne doit pas s'imposer mais seulement soutenir l'ensemble. Le bourdon grave sonne deux octaves en dessous de la tonique du tuyau mlodique, et le petit est l'unisson (bien qu'il paraissent plus grave).
uilleann pipes
Les trois bourdons du uilleann pipes irlandais dmonts : la partie garnie de fil bleu-vert s'appelle un tenon. Elle est recouverte par la partie en bois prolonge par du mtal (ici dtache pour les besoins de la photo) avec laquelle elle coulisse pour permettre l'accordage. Plus on tire, plus on rallonge le tuyau et la note mise devient plus grave. Collection MuCEM (2005.79.1).
 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)