instrumentimageriesourcescollections
Texte

Du folklore à la science, l'ethnomusicologie

avantaprès
collectage dans une ferme bretonne
Derrière la machine à graver les disques souples (la bande magnétique n'existe pas encore...), Claudie Marcel-Dubois (du Musée national des Arts et Traditions populaires) prenant des notes. Elle est en compagnie de l'Abbé François Falc'hun, spécialiste du breton, dans la grange de Monsieur Gouriou, le 22 août 1939 à Gorré-Hanvec, qui  est enregistré dans le cadre de la "mission de folklore musical en Basse-Bretagne". C'est la première enquête de terrain du MNATP dédiée à la musique. Elle avait été organisée au préalable grâce à des questionnaires envoyés aux maires et aux curés des différents villages de la zone étudiée (Monts d'Arrée, Cornouailles et ouest du Morbihan), comme cela se faisait alors afin de repérer les musiciens et chanteurs susceptibles d'être enregistrés. Novatrice pour l'époque, elle réalisait pour la première fois dans l'histoire de l'ethnomusicologie de la France des enregistrements sonores.
Séance de travail dans une grange, mission de folklore breton
MNATP, 1939
© MuCEM/Jeanine Auboyer
 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)