instrumentimageriesourcescollections
Texte

Le mouvement folklorique

avantaprs

Menacs par le dveloppement de l'industrie et de l'urbanisme, l'urgence se fait pressante pour recueillir et collecter les traditions et savoir-faire populaires. Mais au fait, pourquoi ne pas tenter de les sauvegarder ? Le mouvement folklorique nat au dbut du XXe sicle. Il s'organise en groupes, fdrations et autres socits qui se donnent pour but de conserver la danse, la musique et le costume traditionnel rural dans ses caractristiques locales.

Une mise en scne...

Il reprsentera une occasion d'panouissement pour les musiciens qui, face au recul de la cornemuse dans les campagnes, refusent de ranger leur instrument ou de rserver l'expression de leur musicalit au seul cadre priv. La pratique autrefois spontane et collective de la danse et de la musique l'occasion des veilles, foires, ftes patronales cde alors sa place au spectacle organis pour un public, sorte de "reconstitution historique", avec ce que cela implique de mise en scne, rptition et organisation pralables.  
Mais ce mouvement fut propice au maintien de l'instrument dans certaines rgions et au sein des communauts d'expatris dans les grandes villes, dans le cadre parfois nostalgique mais aussi novateur des migrations forces. On sait la vitalit artistique qui devait tre dgage par la prsence des Auvergnats Paris et qui et des incidences sur la cration d'un nouveau genre populaire, le musette.

... qui assure le maintien de l'instrument

Une fois amorc, ce mouvement ne cessera pas, mme s'il connatra des alas, tant port par des courants idologiques parfois opposs, visant l'ducation populaire dans les annes 30 avec le front populaire ou au contraire le conservatisme radical sous le rgime de Vichy. Si le groupe folklorique qui perdure de nos jours, caractris par le port du costume rgional et un rpertoire visant une certaine authenticit ou l'inverse renouvelant le rpertoire, en est l'une des expressions les plus connues, ce mouvement a servi de lieu d'apprentissage pour les jeunes gnrations jusqu' ce que les musiciens du revival ouvrent de nouvelles voies. On peut dire que c'est le folklorisme qui, aprs 1968, a donn naissance au mouvement folk partir duquel se dveloppera le courant de la musique celtique qui est peut-tre le plus connu. Il se nourrira lui aussi mais en l'exprimant autrement, d'une "qute", sinon d'une nostalgie des racines traditionnelles et dans lequel la cornemuse figure en bonne place.

 
Juin 2007 © MuCEM (tous droits réservés)